Skip to content. | Skip to navigation

Personal tools

Département de biologie
Sections
You are here: Home / L3 BioSciences / Travaux pratiques

Travaux pratiques

"Je fais donc je comprend"

Les travaux pratiques constituent un outil efficace de fixation des savoirs acquis lors des cours magistraux, pour les aspects les plus « technologiques », comme pour les connaissances factuelles. Totalisant 7 semaines, les TP de la licence BioSciences s’organisent en 3 cycles, accompagnés d’une série de cours dédiés aux techniques de laboratoire.

La « trousse à outils » de techniques enseignées est utilisable dans la grande majorité des laboratoires de biologie, toutes thématiques confondues. Elle permet, lors des stages de recherche, d’être rapidement opérationnel(le), et de se concentrer sur le sujet de recherche.

La rencontre avec les enseignants durant les travaux pratiques se déroule dans un cadre différent de l’amphithéâtre ou de la salle de TD. Cela permet des discussions autours de la science, ainsi que la mise en perspective de certains thèmes et de certaines techniques en fonction des intérêts scientifiques et des pratiques des encadrants.

Dans le même état d'esprit, de nombreux enseignements accordent dès la licence une grande part aux travaux dirigés ou aux travaux tutorés. 

 

depotgel.jpg  paillasse1-copie.jpg  dscn0009-copie.jpg  tp-droso-tri5-copie.jpg  tp-droso-tri4-copie.jpg  oeil-droso-fluo1-copie.jpg

 

Detail des TP:

TP de rentrée : Compétences fondamentales en biologie expérimentale

 

TPs du second semestre : deux séries de 3 TP

TPs d'hiver:
Travaux Pratiques de neurophysiologie et de physiologie végétale;
Travaux Pratiques: biochimie et analyse des protéines;
Travaux Pratiques : génétique fonctionnelle chez un organisme modèle invertébré.

TPs de printemps:
Microbiologie et immunité : Travaux Pratiques;
Travaux Pratiques: acquisition et analyse de données en écologie;
Travaux Pratiques de biologie cellulaire et biologie du développement.

Comment ?

Les manipulations réalisées en binôme dans le premier cycle couvrent un domaine vaste incluant la biologie moléculaire (PCR, clonage d’un gène...), la biochimie (purification de protéines, enzymologie...), la microbiologie et la génétique bactérienne (manipulation génétique de bactérie, production et utilisation de bactériophages...), la biologie cellulaire (culture de cellules de mammifères, transfections, cytométrie en flux...) et la virologie (transduction à l'aide de vecteurs viraux).

Les deux séries de TP suivantes sont choisies par chaque étudiant parmi un TP de biochimie, un TP de physiologie, un TP de biologie cellulaire et développement, un TP d'infectiologie, un TP d'écologie et un TP de génétique moléculaire.

La mise en « conditions de laboratoire », aspect important des TP, est obtenue en laissant une grande part à la réflexion et à la compréhension des problématiques abordées, à l’étude des protocoles, à la gestion du temps, à la recherche d’informations complémentaires, bref, à la construction d’une démarche scientifique personnelle. Le livre de recettes que constitue les TP est ainsi une mise en pratique de la méthode scientifique.

La rédaction d’un compte rendu est l’aboutissement de chaque cycle de TP. Ces documents obéissent aux règles imposées à toute communication scientifique. Ces règles sont une émanation et une illustration de la démarche intellectuelle caractéristique de la science. Leur apprentissage et leur mise en œuvre permettent d’aborder sereinement, par exemple, la rédaction des rapports de stages de Master. 

Le module Bio-statistiquesen parallèle à ces enseignements à la paillasse, est également un apport méthodologique pratique essentiel, tant les techniques qui y sont abordées sont indispensables à la biologie contemporaine.  

 

 

 

Remerciements:

Region Rhône-Alpes

La région Rhône-Alpes, par un soutien financier décisif, a permis la création d’outils pédagogiques pour l’enseignement pratique des aspects les plus contemporains des sciences de la vie. Ainsi, le Département de Biologie a pu mettre en place un laboratoire de culture cellulaire polyvalent de classe P2 qui dispose, entre autre, de postes de sécurité microbiologique et de matériels d’imagerie cellulaire numérique performants et d'un accès à un cytomètre en flux. Ce laboratoire permet d’initier les étudiants, en toute sécurité, à la manipulation de lignées cellulaires diverses et à la virologie. Les enseignements ainsi dispensés sont en très forte synergie avec des thèmes majeurs des centres d’excellence lyonnais, en particulier ceux développés par le cluster d’infectiologie, également soutenu par la région Rhône-Alpes.