Skip to content. | Skip to navigation

Personal tools

Département de biologie
Sections
You are here: Home / Department Publications / UE museologie / Magie / Fermer la gueule du crocodile...

Fermer la gueule du crocodile...

 

A Madagascar, si quelqu'un souhaite se protéger, influencer la chance, avoir du succès, cette personne va voir un ombiasy, qui est capable d'établir un diagnostic magique. Il crée alors un ody, dont le rôle est spécifique pour chaque situation et patient. Les ody sont très divers et très fréquents dans la culture malgache, et leurs rôles sont multiples. On peut posséder des ody pour protéger sa maison, séduire, ou encore éviter les prédateurs comme les crocodiles. 

 

Liste des objets de cette collection

There are currently no items in this folder.

MADAGASCAR, TERRE DE MAGIE

La magie et la spiritualité sont profondément ancrées dans la culture malgache. Elles font partie intégrante de la vie quotidienne des individus, encore aujourd’hui dans certaines régions de l’île. Si les malgaches sont monothéistes et vénèrent un Dieu unique, ils gardent tout de même un lien très fort et une vénération pour d’autres divinités, appartenant principalement au monde de la nature, et avec les ancêtres qui ont un rôle de protection et d’intermédiaires auprès des entités supérieures.

 

LES OMBIASY

Dans cette société baignée dans une atmosphère magique, un individu occupe une place centrale : l’ombiasy. Celui-ci tient des rôles divers, devin, guérisseur, mais aussi conseiller spirituel et même psychanalyste. Il sert de référence, et on fait appel à lui pour des cas exceptionnels mais aussi et surtout dans la vie quotidienne. Il est le seul à pouvoir entrer en contact avec l’au-delà, et grâce à cela peut manipuler des forces positives qu’il met au service de ses patients lors de consultations de sikidy.

 

LES ODY

Les ody ont des usages multiples, pour toutes les circonstances de la vie. Fabriqués par l'ombiasy en réponse à un problème précis, ils sont des intermédiaires avec le monde des esprits. Les éléments qui les constituent sont choisis avec soin, et confèrent à l'ody ses pouvoirs : bois, ornementations métalliques, perles de couleur, terre ou encore éléments animaux. Chaque ody a des conditions d'utilisations précises et des interdits, les fady, dont le non respect entraine l'inefficacité de l'ody.

 

UN TALISMAN A forte charge magique

Cet Ody est constitué d'un crâne de jeune crocodile du Nil. Le crâne a été sectionné devant les yeux, et la présence de peau sur l'os montre qu'il a été probablement séché en vue d’être conservé. Le crâne est enroulé d'un tissu de perles, souvent présent sur les Ody. Le motif, en losanges et triangles, ainsi que les couleurs des perles, ont sans doute une importance quant à l'action de l'objet. L'intérieur du talisman contient des résidus terreux. Il était probablement rempli de terre et de bois, mais le contenant a pu être enlevé. 

PERLES

Le genre de motif géométrique de losanges et de triangles de perles colorées est relativement fréquent sur les ody mohara en corne d'animal. Les perles appelées vakana et le motif qu'elles forment ont une signification et correspondent certainement à des propriétés magiques, sur lesquelles il est difficile de faire plus que des hypothèses, chaque ombiasy ayant son savoir faire particulier. Par exemple, les perles noires pourraient permettre de rendre le porteur invisible des crocodiles lors de la traversée de rivières.

 

SE PROTEGER DES CROCODILES

Seul le crocodile du Nil est présent sur l’Ile. Il est tenu en haute estime par les malgaches et est souvent considéré comme une incarnation des ancêtres. Ils sont très craints et respectés. Le crocodile est vu comme le punisseur qui mangerait les criminels. Ainsi il peut être utile de se protéger de son courroux si l’on a quelque méfait à cacher.