Skip to content. | Skip to navigation

Personal tools

Département de biologie
Sections

Physiologie

Responsable : Déborah Prévôt, 3 ECTS
ECTS Cours TD TP
3 24 8 -

 

Contenu de l'UE

Cette UE aborde à la fois des aspects de physiologie animale (neurophysiologie et nutrition humaine) et de physiologie des plantes (physiologie de la nutrition minérale végétale). Un accent particulier sera mis sur les approches expérimentales (génétique, moléculaire, anatomie fonctionnelle, physiologie intégrative) mises en jeu dans ces différents domaines ainsi que sur les apports conceptuels qu’elles ont permis d’apporter.

1. Physiologie de la nutrition végétale (Christine Miège, 8h cours, 2h TD)

Un cours introductif (2h) rappelle les grands principes de la nutrition minérale, et présente les aspects moléculaires et intégrés contemporains. Il sera suivi par 3 cours présentés par des chercheurs travaillant sur des thématiques touchant à la nutrition et à l’homéostasie minérale des plantesCes enseignements sont en lien direct avec le TP de physiologie moléculaire végétale, S6-UE6.

2. Physiologie de la nutrition humaine (Déborah Prévôt, 4h cours, 2h TD)

Cet enseignement se compose d'un cours général de 2h sur la nutrition humain, présentant ses aspects quantitatifs et qualitatifs, en mettant un accent particulier sur la balance azotée. Un autre cours de 2h présentera la structure et les fonctions du foie chez les Mammifères, un organe essentiel des métabolismes énergétique et azoté. Enfin un TD de 2h permettra d'étudier quelques aspects de l'absorption du fer et de sa régulation chez l'Homme.

3. Neuro-physiologie (Marion Richard et Anne Didier, 6h cours, 2hTD et Edmund Derrington, 6h cours, 2h TD)
Physiologie neuro-sensorielle : encodage et traitement cérébral de l’information olfactive
Le cours traite des principes généraux du traitement de l’information sensorielle dans le système nerveux et plus spécifiquement des mécanismes neurobiologiques et neurophysiologiques expliquant l'encodage de l'information olfactive au niveau de la muqueuse et du bulbe olfactif. Une attention particulière sera portée aux apports déterminants de la génétique des récepteurs moléculaires aux odeurs, ainsi qu’à la nécessité de recourir aux méthodes de la physiologie intégrative ou de la neuro-anatomie fonctionnelle pour construire des modèles pertinents de la neurophysiologie de l’olfaction.
Du gène au comportement : peut-on expliquer la fonctionnement du cerveau par la biologie moléculaire ?
Une fonction essentielle du cerveau est de permettre aux organismes d’ajuster leurs comportements à leur environnement. Ainsi, lors du développement embryonnaire aussi bien que durant la vie adulte, les neurones doivent rester capables d’établir de nouvelles connections synaptiques (plasticité) ce qui dépend en partie de leur excitabilité. Cependant, une excitation excessive peut entraîner la mort des neurones.

 

Modalités d'évaluation

Examen écrit.

(données à titre indicatif : les modalités précises sont votées tous les ans par le CA sur proposition du CEVU)

 

Equipe pédagogique

Edmund Derrington

Anne Didier

Christine Miège

Déborah Prévôt

Marion Richard